IMSA

Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire

En réponse aux besoins des producteurs/trices agricoles, le but de l’IMSA est de mettre à l’échelle le modèle d’intervention en sécurité alimentaire et chaîne de valeur en agriculture développé par cinq organisations partenaires de L’ŒUVRE LÉGER dans des zones arides et semi-arides en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Sud.

L’IMSA s’inscrit dans la stratégie de sécurité alimentaire d’Affaires Mondiales Canada, qui comprend le secteur « agriculture durable et développement économique ». Sa finalité est d’augmenter la sécurité alimentaire des femmes, des filles, des hommes et des garçons des zones rurales pauvres des pays ciblés.

L’objectif principal d’IMSA est renforcer la chaîne de valeur en agriculture, depuis la production agricole jusqu’à la commercialisation et la mise en marché en prenant en compte les besoins différenciés des femmes et des hommes.

IMSA BOLIVIE

imsa

La Bolivie est aux prises avec des problèmes importants de pauvreté et de malnutrition. Située à 3 800 mètres d’altitude avec un climat semi-désertique, l’enclave du haut plateau bolivien constitue le principal facteur qui explique les conditions de vie difficiles. Isolés, vulnérables et laissés pour compte, les autochtones aymaras qui y vivent font face à des défis importants liés aux changements climatiques : sécheresse, piètre qualité des sols et d’élevage. Ainsi, la précarité des conditions de vie et l’insécurité alimentaire expliquent les signes alarmants de malnutrition chronique: 1 enfant sur 3 présente des signes de malnutrition. La malnutrition chronique est deux fois plus importante dans les zones hautement vulnérables situées dans la région andine où le projet Innovation et Mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) intervient.

Préoccupé par la situation, l’État bolivien s’est engagé à améliorer la situation. En 2009, la Bolivie a décrété la sécurité alimentaire comme droit fondamental pour toute la population. S’en suivirent plusieurs gestes stratégiques, dont la création du fonds PROLECHE, qui a permis l’augmentation de la production de lait et ses dérivés, faisant presque doubler la consommation laitière par personne en trois ans. Le projet IMSA s’inscrit comme une suite à ces initiatives en appui aux actions en santé alimentaire dans le pays.

Présente en Bolivie depuis les années 80, L’ŒUVRE LÉGER a appuyé une vingtaine de projets dans plusieurs domaines, dont deux en sécurité alimentaire dans le département de La Paz en soutien aux producteurs de lait et pour améliorer la nutrition des femmes migrantes en milieu périurbain.

Débuté en avril 2015, le projet IMSA permet de renforcer les capacités et l’assistance technique des producteurs de la Province de Los Andes tout en renforçant les capacités des cinq associations locales de même que celui de la Fédération des producteurs de lait. Développé avec la participation des communautés autochtones aymaras en milieu rural en collaboration avec l’organisation PRO-RURAL et en milieu périurbain avec la participation des femmes autochtones migrantes en collaboration avec la Fundacion Centro de Cultura Popular (FCCP), IMSA se veut un projet inclusif qui suit et améliore les pratiques traditionnelles. Le projet s’inscrit directement dans l’approche de partenariat solidaire et équitable qui caractérise L’ŒUVRE LÉGER dans toutes ses interventions.

Résultats attendus

  • Rejoindre un total de 10 000 bénéficiaires
  • Rejoindre 2 000 producteurs et productrices agricoles
  • Augmentation de la qualité et de la quantité de la
    production laitière
  • Amélioration de la collecte, de l’entreposage
    et de la commercialisation du lait
  • Amélioration des capacités organisationnelles des organisations
  • Amélioration de la sécurité alimentaire

Des innovations pour la
sécurité alimentaire

  • Des puits avec pompes manuelles
  • Des réservoirs refroidisseurs de lait
  • Construction de centres de services collectifs
  • Des serres hydroponiques
  • Intégration des technologies agroécologiques dans les fermes familiales

Voir les photos du programme IMSA en Bolivie

IMSA PÉROU

En 2013, le gouvernement péruvien a identifié la sécurité alimentaire et nutritionnelle comme un droit fondamental lié au droit à la vie, et donc une priorité nationale. Des actions ont été mises en place afin de garantir que la population puisse satisfaire, en tout temps et en tous lieux, ses besoins nutritionnels.

Présente au Pérou depuis plus de 30 ans, L’ŒUVRE LÉGER a appuyé une trentaine de projets en agriculture, en éducation, en santé, en création d’emplois, en finances de proximité et en droits de la personne. En outre, la fondation a développé une programmation pour appuyer les groupes autochtones de la région du haut plateau andin, notamment le projet en sécurité alimentaire de production laitière qui est mis à l’échelle dans le cadre du projet IMSA. Le projet s’inscrit directement dans l’approche de partenariat solidaire et équitable qui caractérise L’ŒUVRE LÉGER dans toutes ses interventions.

Débuté en avril 2015, le projet Innovation et Mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) se déroule dans la région andine du Pérou, plus spécifiquement dans le département de Puno, près de la frontière avec la Bolivie et à quelques heures de la zone où se déroulera le volet bolivien du projet IMSA. Celui-ci va permettre de mettre à l’échelle les projets de sécurité alimentaire déjà entamés, rejoindre un plus grand nombre de producteurs, et créer une plus grande synergie entre partenaires.

Le partenaire de L’ŒUVRE LÉGER sur le terrain pour le projet est le Centre d’appui et de recherche pour le développement du milieu paysan (CINDES), une organisation non gouvernementale reconnue, qui œuvre dans le milieu rural au Pérou depuis plus de seize ans.

Résultats attendus

  • Augmentation de la qualité et de la quantité de la
    production laitière
  • Amélioration de la collecte, de l’entreposage
    et de la commercialisation du lait
  • Amélioration des capacités organisationnelles des organisations
  • Amélioration de la sécurité alimentaire
  • Rejoindre 2 000 producteurs et productrices agricoles
  • Rejoindre un total de 10 000 bénéficiaires

Des innovations pour la
sécurité alimentaire

  • Des entrepôts de fourrage
  • Des salles de traie
  • Des réservoirs d’eau
  • Des serres hydroponiques
  • Des unités de compostage
  • Introduction de machinerie agricole adaptée

À visionner pour en savoir plus:

IMSA BURKINA FASO

Pays sahélien et essentiellement agricole, le Burkina Faso est confronté au défi permanent d’assurer une sécurité alimentaire durable à sa population dans un contexte de désertification et de dégradation des sols. En effet, 46,7 % de la population burkinabé vit en dessous du seuil minimum acceptable et se trouve dans une situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle. C’est pourquoi le pays s’est engagé à lutter contre ce phénomène par la mise en œuvre de stratégies visant à réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire des populations burkinabé.

L’ŒUVRE LÉGER intervient dans le secteur de la sécurité alimentaire au Burkina Faso depuis plus d’une décennie, par le biais de son appui technique et financier à l’Union des groupements pour la commercialisation agricole de la boucle du Mouhoun (UGCPA-BM) dans la région du Nord Ouest, à l’Association pour la Formation, le Développement et la Ruralité (AFDR) dans le Nord, et à Action pour la Promotion des Initiatives Locales (APIL) dans le centre Nord et plateau.

Débuté en avril 2015, le projet Innovation et Mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) met à l’échelle ces projets, rejoint un plus grand nombre de producteurs, et créera une plus grande synergie entre les trois organisations partenaires, renforçant la coordination des actions en faveur de la sécurité alimentaire dans tout le nord du Burkina Faso. Le projet s’inscrit directement dans l’approche de partenariat solidaire et équitable qui caractérise L’ŒUVRE LÉGER dans toutes ses interventions.

Résultats attendus

  • Augmentation du rendement agricole
  • Augmentation du volume de produits collectés et commercialisés
  • Amélioration de la sécurité alimentaire
  • Augmentation du revenu au sein des ménages
  • Augmentation du pouvoir d’achat des femmes
  • Rejoindre 3 000 producteurs et productrices agricoles
  • Rejoindre un total de 15 000 bénéficiaires

Des innovations pour la
sécurité alimentaire

  • Des biodigesteurs
  • Des forages d’eau potable avec pompes manuelles
  • Des bassins collectifs de captation d’eau pluviale
  • Des aires de séchage
  • Des magasins d’entreposage
  • Un magasin de sécurité alimentaire
  • Des puits maraîchers avec pompes manuelles

À visionner pour en savoir plus:

Bulletins IMSA

Sécurité alimentaireÀ chaque trimestre, nous rédigeons un bulletin sur les dernières avancées du projet et de nos partenaires:

Bulletin no.10 – Septembre 2018
Bulletin no.9 – Mai-juin 2018
Bulletin no.8 – Février 2018
Bulletin no.7 – Novembre 2017
Bulletin no.6 – Août 2017
Bulletin no.5 – Mai 2017
Bulletin no.4 – Février 2017
Bulletin no.3 – Novembre 2016
Bulletin no.2 – Août 2016
Bulletin no.1 – Mai 2016

NOS PARTENAIRES

Sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire

IMSA