Notre approche

L’ŒUVRE LÉGER est un acteur humanitaire international qui se démarque comme organisation experte et novatrice dans son approche à l’aide humanitaire. En effet, l’organisation privilégie les partenariats rapprochés avec les organisations locales dans toutes ses interventions. Cette approche, dorénavant appuyée au sein des principes du Grand Bargain et de la Nouvelle Manière de Travailler, représente une avenue incontournable pour optimiser la réponse aux besoins des personnes affligées par les crises humanitaires prolongées.

Travaillant d’égal à égal, L’ŒUVRE LÉGER outille ses partenaires locaux non seulement à répondre aux crises humanitaires, mais aussi à se développer et s’autonomiser par le moyen de renforcement des capacités, de mentorat et d’un accompagnement rapproché.

Fidèle à ses principes d’inclusion sociale, la réponse humanitaire de L’ŒUVRE LÉGER est centrée sur la réponse aux besoins d’urgence des personnes les plus vulnérables, principalement des femmes et des filles, mais aussi des personnes socialement exclues ou marginalisées.

Grâce à ses partenariats, L’ŒUVRE LÉGER a un accès sans égal aux bénéficiaires les plus vulnérables, particulièrement ceux laissés pour compte ou ceux se trouvant dans des régions ou l’accès à l’aide humanitaire traditionnelle opérée par des acteurs étrangers est souvent difficile, voire impossible. En répondant à la crise du Bassin du Lac Tchad au Cameroun depuis 2016, L’ŒUVRE LÉGER bâtit une expertise qui jumelle son approche partenariale à une connaissance profonde du contexte régional, ce qui lui permet de reproduire son action dans les autres pays de la région.

De l’espoir au bassin du Lac Tchad

L’Extrême Nord du Cameroun est aux prises avec une crise qui affecte directement près de 1,5 million de personnes. En septembre 2016, on estimait que 228 109 personnes y avaient trouvé refuge après avoir fuit les violences du mouvement insurgé Boko Haram.

Notre projet de Réponse d’urgence intégrée pour les populations vulnérables, déplacées et locales, affectées par la crise dans l’Extrême-Nord du Cameroun vise à répondre aux besoins d’urgence de 40 185 personnes déplacées affectées par la violence perpétrée par Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. En plus de répondre aux besoins immédiats des communautés, le projet va également travailler au renforcement de leur capacité à faire face aux crises et chocs futurs.

En savoir plus sur ce projet

Historique

Dans le passé, l’approche de L’ŒUVRE LÉGER en action humanitaire était plutôt réactive et de courte durée. Lorsque des catastrophes naturelles comme des tsunamis, des tremblements de terre et des ouragans survenaient, une aide humanitaire d’urgence était offerte à nos partenaires et aux populations sinistrées dans les pays où nous intervenions. C’est ainsi que nous avons répondu à des urgences au Népal (2015), aux Philippines (2013), en Haïti (2010-2011), en Inde et au Sri Lanka (2004-2005), au Honduras et au Nicaragua (1998-2001) et en Éthiopie (1984-1985). Cette expérience en première et seconde urgence nous a donné une expertise basée sur plus de 30 ans de travail en humanitaire à l’international.

Aujourd’hui, la programmation humanitaire de L’ŒUVRE LÉGER se base sur des réponses multisectorielles et pluriannuelles, permettant de passer des secours humanitaires immédiats vers un relèvement et une amélioration éventuelle des conditions des bénéficiaires à travers le développement.