Contexte

La Bolivie est aux prises avec des problèmes importants de pauvreté et de malnutrition. Située à 3 800 mètres d’altitude avec un climat semi-désertique, l’enclave du haut plateau bolivien constitue le principal facteur qui explique les conditions de vie difficiles. Isolé, vulnérable et laissé pour compte, les autochtones aymaras qui y vivent font face à des défis importants liés aux changements climatiques : sécheresse, piètre qualité des sols et d’élevage. Ainsi, la précarité des conditions de vie et l’insécurité alimentaire expliquent les signes alarmants de malnutrition chronique: 1 enfant sur 3 présente des signes de malnutrition. La malnutrition chronique est deux fois plus importante dans les zones hautement vulnérables situées dans la région andine où le projet Innovation et Mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) intervient.

Préoccupé par la situation, l’État bolivien s’est engagé à améliorer la situation. En 2009, la Bolivie a décrété la sécurité alimentaire comme droit fondamental pour toute la population. S’en suivirent plusieurs gestes stratégiques, dont la création du fonds PROLECHE, qui a permis l’augmentation de la production de lait et ses dérivés, faisant presque doubler la consommation laitière par personne en trois ans. Le projet IMSA s’inscrit comme une suite à ces initiatives en appui aux actions en santé alimentaire dans le pays.

Présente en Bolivie depuis les années 80, L’ŒUVRE LÉGER a appuyé une vingtaine de projets dans plusieurs domaines, dont deux en sécurité alimentaire dans le département de La Paz en soutien aux producteurs de lait et pour améliorer la nutrition des femmes migrantes en milieu périurbain.

Débuté en avril 2015, le projet IMSA permet de renforcer les capacités et l’assistance technique des producteurs de la Province de Los Andes tout en renforçant les capacités des cinq associations locales de même que celui de la Fédération des producteurs de lait. Développé avec la participation des communautés autochtones aymaras en milieu rural en collaboration avec l’organisation PRO-RURAL et en milieu périurbain avec la participation des femmes autochtones migrantes en collaboration avec la Fundacion Centro de Cultura Popular (FCCP), IMSA se veut un projet inclusif qui suit et améliore les pratiques traditionnelles. Le projet s’inscrit directement dans l’approche de partenariat solidaire et équitable qui caractérise L’ŒUVRE LÉGER dans toutes ses interventions.

Notre comptable du projet IMSA, Myrlande Petit phar a visité nos partenaires en Bolivie dans le cadre du volet de renforcement de capacité.

IMSA

Résultats attendus

  • Rejoindre un total de 10 000 bénéficiaires
  • Rejoindre 2 000 producteurs et productrices agricoles
  • Augmentation de la qualité et de la quantité de la
    production laitière
  • Amélioration de la collecte, de l’entreposage
    et de la commercialisation du lait
  • Amélioration des capacités organisationnelles des organisations
  • Amélioration de la sécurité alimentaire

Des innovations pour la
sécurité alimentaire

  • Des puits avec pompes manuelles
  • Des réservoirs refroidisseurs de lait
  • Construction de centres de services collectifs
  • Des serres hydroponiques
  • Intégration des technologies agroécologiques dans les fermes familiales

Bulletins IMSA

thumb
À chaque trimestre, notre coordonnateur du programme Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) rédige un bulletin sur les dernières avancées du projet et de nos partenaires au Burkina Faso, en Bolivie et au Pérou.

Bulletin no.4 – Février 2017
Bulletin no.3 – Novembre 2016
Bulletin no.2 – Août 2016
Bulletin no.1 – Mai 2016

Des images du projet en Bolivie

img_2440img_2837img_3148

Voir plus de photos du programme IMSA en Bolivie

Nos partenaires

Sécurité alimentaire
Sécurité alimentaire
Sécurité alimentaire